Avis de décès

Martel, Monsieur François

1929 - 2020

" Le temps que l'on prend pour dire " je t'aime ", c'est le seul qui reste au bout de nos jours "

- Gilles Vigneault

 

En raison de la pandémie, la cérémonie est reportée à une date ultérieure. Dès que la date de la cérémonie sera déterminée, elle sera publiée ici.

M. Martel a été confié à la

Coopérative Funéraire de la Mauricie
1250, avenue de Grand-Mère
Shawinigan
(secteur Grand-Mère)
G9T 2J5
 

François, Frank pour les intimes, est allé rejoindre, le 17 novembre, son épouse décédée le 22 octobre. Seulement 27 jours séparent leur départ. Il est décédé à 91 ans à la maison à la suite d'une maladie. François était l'époux de feu Gisèle Veillette, demeurant à Grand-Mère.

Cette attachante personne, père aimant, fier monsieur laisse dans le deuil ses enfants : Alain (Sylvie), Suzanne, Diane (François), Linda (Renaud), Donald (France), Nathalie (Denis); ses nombreux petits-enfants et arrière-petits-enfants : Karolyn, Karl, Julie, Marilyn, Tommy, Christina, Alan, Charles, Antony, William, Thomas, Félix, Renaud, Marianne, Corinne, Érika, Jérémy, Zachary, Charly, Maély, Alexis, Élie, Maya, Charles-Antoine, Alice, Ariane, Charlotte, Hubert et Laurence.

Il était le frère de feu Clairette (feu Gérard), feu Bibiane (feu Marcel), Normand (Thérèse), Jean-Jacques (Hélène), feu Gilles (Micheline), André (Colette).

Il était le beau-frère de feu Chrétien (feu Valéria), feu Georges-Étienne (Priscille), feu Étiennette (feu Ludovic), feu Chrétienne (feu Gérard), feu Geneviève (Robert), Pierrette (Camille), Robert (Solange).

Il laisse aussi dans le deuil de nombreux neveux et nièces ainsi que plusieurs amis, les chevaliers et Nancy. 

Un merci tout spécial à l'équipe de médecine de jour (transfusion) du CIUSSS MCQ-Hôpital du Centre-de-la-Mauricie et à l'équipe de soins palliatifs à domicile et tout particulièrement à Mélanie, Dr Perron et Dr Bégin. 

Toute marque de sympathie peut se traduire par un don pour une cause de votre choix.

Signer le registre

* Tous ces champs sont obligatoires